« La solidarité est essentielle.  L’éducation au développement y contribue énormément. En 2002, j’ai eu la chance de contribuer à la fondation de cette association dont la valeur première est la proximité.  « La solidarité est essentielle.  L’éducation au développement y contribue énormément. En 2002, j’ai eu la chance de contribuer à la fondation de cette association dont la valeur première est la proximité.   Les populations ont des potentiels à valoriser, elles ont des acquis à partager et la capitalisation de cette mine d’or humaine me donne satisfaction aujourd’hui. Main dans la main la communauté a engrangé des acquis en comptant premièrement sur ellemême : la part du développement endogène est en marche. Et Le parrainage permet à des centaines d’enfants et de jeunes de profiter de cours au primaire, au secondaire et même à l’université.   La Solidarité est essentielle.  ICCV NAZEMCE en est bénéficiaire à travers l’apport de plusieurs personnes physiques et morales de par le monde qui l’accompagne dans sa vision, ses missions et ses objectifs. Au nom de toute la communauté, je leur dis simplement merci.   Nazemse signifie en mooré, la langue locale « ça va aller ! ». C’est un appel à l’espoir.  Il faut positiver, car la fatalité ne fait son chemin que là où l’on baisse les bras. A  ICCV nous tenons aux sourires, aux sourires des enfants : ensemble nous pouvons les aider à réaliser leur rêve, celui d’un monde meilleur ! »   Simon NACOULMA Co-Fondateur et Coordonnateur de l’association ICCV Nazemse.       
                   
       ICCV Nazemce est une association basée sur le développement local, où la participation communautaire est le maître mot des actions menées en faveur des enfants, adolescents et des femmes : l’éducation, le bien-être social et la promotion socio-économique sont au cœur des préoccupations des acteurs de l’association.  Située au Burkina Faso à Ougadougou, dans le quartier de Cissin, ICCV est un mouvement d’ensemble d’une population faite de jeunes, femmes et enfants qui refusent la fatalité et la pauvreté, et que les autres agissent à leur place.  Ils ont tiré le meilleur d’eux-mêmes au profit du développement local participatif. C’est l’élément essentiel qui lie cette communauté.     ICCV / NAZEMCE : PRESENTION DE L’ASSOCIATION  L’Association Initiative Communautaire Changer la Vie / NAZEMCE est née en 2002 sous l’impulsion des femmes et de jeunes du quartier Cissin secteur 16 de la ville de Ouagadougou.  Elle est reconnue sous le numéro 2005-05/MATD/SG/DGLPAP/DOASOC.    « Le développement humain durable et local passe d’abord par la participation  des communautés ! »   Notre vision : Créer un monde meilleur pour les enfants, les adolescents et les femmes, à travers un développement socio-économique local participatif.  Notre mission Renforcer les capacités de la communauté pour se prendre en charge et entreprendre des actions de protection et de promotion des groupes vulnérables en particulier les enfants, les adolescents et les femmes.   Nos objectifs  Aider et protéger les enfants et les adolescents défavorisés;  Renforcer les capacités socio-économiques des femmes en difficulté  Mobiliser les communautés pour un développement participatif et durable.  Contribuer à l’amélioration de la santé des populations par l’ouverture de centre de santé  Nos valeurs La culture de l’entraide, de la solidarité et l’esprit d’appartenance communautaire,  La promotion des droits de l’enfant et de la femme, et des droits humains en général, La promotion de l’Equité, de la justice sociale et de la paix pour tous, La dénonciation et la lutte contre toute forme de stigmatisation et de discrimination, La culture de la transparence et de l’imputabilité.  Les instances dirigeantes d’ICCV L’Assemblée Générale annuelle Le bureau exécutif qui compte 7 membres dont 5 femmes et 1 homme  DOMAINES D’INTERVENTION ET BENEFICIAIRES  Actions mises en place  EDUCATION - Bibliothèque (1 500 abonnés) : lecture, cours de soutien, animations  - Appui à la scolarisation et alphabétisation - Plaidoyer sur l’accès à l’éducation des enfants défavorisés (en moyenne 160 enfants  et  jeunes parrainés chaque année) - Soutien psycho-social : théâtre, danse, percussion, chantiers de solidarité - Accompagnement de l’adolescence, gestion non violente des conflits  - Clubs de lectures pour les enfants de  3-6 ans  qui ne peuvent pas aller à l’école maternelle - une maternelle   inclusive de 90 élèves dont 5 enfants  en situation de  handicap. SANTE PRIMAIRE  - Promotion du droit à la santé de la reproduction des adolescents et des jeunes - Prévention pour  les enfants, adolescents et les femmes  sur l’hygiène, le paludisme, la santé sexuelle (VIH/SIDA), la tuberculose, la vaccination ; suivi à domicile et redirection vers les centres de santé ou services spécialisés. PROMOTION  SOCIO-ECONOMIQUE DE LA FEMME - Sensibilisation sur les droits de la femme et les droits humains - Activités génératrices de revenus (AGR) : production de soumbala (épice produite par les femmes), petits commerces. -  micro-crédits - Groupe de parole, échanges de compétences, de savoir et savoir-faire   Notre public cible  LES ENFANTS Les enfants et ceux défavorisés en particulier sont au centre de notre combat depuis 2002. Chaque jour nous leurs apportons soutien, éducation et protection. La cour d’ICCV est avant tout la cour des enfants de tout âge. Comme une ronde familiale, ils se côtoient dans le bonheur de se parler, de jouer ensemble, de savoir qu’il y  a des tontons et tanties comme ils les appellent (les encadreurs) qui les aident à s’épanouir et à grandir. Ces enfants sont pour la plupart issus de familles pauvres, leurs parents ne sont pas allés à l’école et ont des difficultés pour assurer leurs besoins fondamentaux. C’est pourquoi ICCV a mis en place un programme de parrainage pour les aider.   LES ADOLESCENTS L’adolescence est une notion nouvelle au Burkina Faso. En effet dans nos traditions, on passait directement du statut d’enfant à celui d’adulte par le biais d’initiation (circoncision, excision ou rite spécifique). Aujourd’hui, nous baignons dans une société moderne avec des parents venus de villages, déboussolés par le rythme effréné de la ville, de la technologie et des mutations socioéconomiques. De nombreux conflits entourent la vie familiale et scolaire, ils sont confrontés aux grossesses non désirées, à la drogue, au tabagisme, au VIH, à l’incompréhension des adultes… Face à cette problématique, ICCV a ouvert un programme spécialement pour eux et travaille à leur accompagnement. Ecoute, appui scolaire, discussion avec les parents, mise en place de clubs d’adolescents, recherche de jeux adaptés et  sensibilisation sont autant d’actions qui entourent cette prise en charge.   FEMMES ICCV a été fondée avec la participation active des femmes, elles sont l’âme de la structure. Défavorisées, elles ne sont pas scolarisées, n’ont pas d’emploi rémunéré et  le poids des traditions sur elles  reste pesant. A ICCV, notre travail est de les aider à s’assumer financièrement et socialement au travers d’activités telles : le renforcement socio-économique (activités génératrices de revenus, microcrédits), les cours d’alphabétisation, la sensibilisation au droit et soutien judiciaire, l’accompagnement psychosocial, visite à domicile, entretien personnalisé, célébration de la journée de la femme, danse, prévention, santé et éducation à la sexualité.  PRESENTATION DES PROJETS EN COURS  26 juillet 2014, inauguration de  la nouvelle Bibliothèque, et plus encore…  Pleine construction d’une nouvelle bibliothèque pour  pallier le grand  flux d’abonnés de  l  bibliothèque  actuelle (projet architectural novateur en voutains).Espaces adaptés ,aux  besoin de  lecture, d’animation ,de  cours de  soutien et  d’alphabétisation des  femmes.  Projet de promotion de l’éducation inclusive au préscolaire,   Projet de promotion de l’éducation inclusive au préscolaire,   Projet cantine  scolaire  pour  permettre  un repas de  midi au 90 enfants de  la  maternelle  Equipement et aménagement des classes de la maternelle ICCV (fonctionnelle depuis avril 2012),    Classe de lecture : sensibiliser les acteurs de l’éduction à l’accès à la lecture pour tous et promouvoir la lecture comme plaisir dans les écoles primaires publiques,  L’acquisition d’un terrain pour la construction d’un centre de promotion socio-économique dédié aux femmes du secteur,   Mise en place  d’un restaurant communautaire géré  par  les  femmes de  l’association.  L’extension de la production de soumbala et mise en place par des femmes parrainées d’un    Projet  d’octroi de  micro crédit  a  100 autres femmes   L’extension de la production de soumbala et mise en place par des femmes parrainées d’un    Mise en place d’une infirmerie scolaire et communautaire, Ils ont besoin de vous! Devenez leur parrain en adressant un don à partir de  22 € / mois.  Le bénévolat et le volontariat : une aide précieuse Le monde a besoin de plus de solidarité, de plus d’écoute et de rencontres. Le bénévolat et le volontariat sont des processus de dialogue de culture et de renforcement de la paix entre les hommes et les peuples. A ICCV, nous accueillons des bénévoles et volontaires locaux mais aussi internationaux. Ces personnes travaillent à nos côtés, s’intègrent dans la communauté et apprennent beaucoup de l’interculturalité. Les volontaires et bénévoles œuvrent dans plusieurs domaines, selon leurs compétences et les besoins de la structure à la période correspondante :  Animation cours d’appui, formation dans des domaines spécifiques (informatique, management..) chantiers de solidarité internationale, échange de compétences…  Nos partenaires ASMAE (France) Association Sœur Emmanuelle, EIRENE (Allemagne) - GENOVICO, La Guilde Européenne, Ministère de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale, TAMAT (Italie), IPC/BF Initiative Privée Communautaire de Lutte contre le VIH/Sida  (Burkina Faso) , VOLONFAIRE (Hollande), AVI-JEUNE - Réseau des associations actives dans les chantiers de solidarité internationale, Mairie de Boulmiougou/Ouagadougou, Fondation SCHEIDEL (Etats-Unis), Fondation Occitane, Village Vert de Bordeaux, Communauté de Cissin, Inspection Ouaga 7.  Et bien sûr les adolescents, les enfants et leurs familles, les leaders communautaires, les marraines et  parrains, amis et bénévoles.    En savoir plus / Soutien / Parrainage  www.iccvnazemse.org        Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.;     Facebook : iccv nazemse       tél. : +226 78 02 58 25      Coordonnateur : Simon NACOULMA Porte 180 Rue Susoaaga 16-27        Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.; 01 BP 329 Ouagadougou 01, Burkina Faso        tél. : +226 76 63 08 81    Mettre les portraits de l’équipe (+ animateurs)  POUR ALLER PLUS LOIN… LE  BURKINA FASO ET OUAGADOUGOU  Le Burkina Faso, terre sauvage chaleureuse et hospitalière  Quelques données essentielles Superficie : 274 200 km² Langue officielle : le français Population : 15 millions d’habitants, répartis en 65 ethnies Régime politique : République parlementaire démocratique et laïque Indice de Développement Humain : 0,370 Produit National Brut : 300€/ habitant/ an Espérance de vie : 47 ans Taux de fécondité : 6,2 enfants/ femme Taux d’alphabétisation : 23,6% ; Taux de préscolarisation : 3,6% Surface cultivable : uniquement 30% de sa superficie  Géographie et climat Situé dans la boucle du Niger, le Burkina Faso est un pays continental, sans débouché sur la mer. Il est limité au Nord et à l’Ouest par le Mali, au Nord-Est par le Niger, au Sud-Est par le Bénin et au Sud par le Togo, le Ghana et la Côte d’Ivoire.  Le climat tropical du Burkina Faso se divise en deux saisons : la saison sèche, de novembre à mai, avec une période fraiche et sèche de novembre à février et une période chaude de mars à mai ; La saison des pluies a lieu de juin à octobre.  En général, le temps au Burkina Faso est sain, ensoleillé, chaud et sec. La température moyenne est de 15°C la nuit et de 30°C le jour, sauf pendant la saison sèche où les températures peuvent monter à plus de 38°C.  La pluviométrie moyenne est approximativement de 1000 millimètres au Sud et de moins de 250 millimètre au Nord et Nord-Est.  La présence de nombreux projets associatifs Le Burkina Faso est une destination qui est notamment connue pour accueillir de nombreux projets et partenariat Nord-Sud : associations humanitaires et de développement économique, regroupement d’artistes internationaux, missions menées dans différents domaines tels que la santé, l’interculturalité, la protection de l’environnement sans oublier l’éducation, qui est au centre des préoccupations et des actions menées par notre association ICCV.   Pourquoi donc un tel engouement pour ce pays africains ? Burkina Faso signifie en mooré « le pays des Hommes intègres ». Les burkinabés sont réputés pour leur caractère accueillant, chaleureux, et attentifs au bien-être des uns et des autres.   De Ougadougou au quartier de Cissin, là où se trouve ICCV  Avec ses près de 1,5 millions d’habitants, Ouagadougou est la capitale et le centre névralgique du pays et aujourd’hui la ville la plus peuplée. Elle a longtemps été la deuxième ville économique du pays, derrière Bobo-Dioulasso. Autour des quartiers historiques de la ville se sont construits des ministères, les administrations et des centres d’affaires. Deux nombreuses manifestations internationales s’y déroulent, comme le SIAO (art et artisanat) ou le Fespaco (7ème art), c’est bien pourquoi on entendra parler de Ouagadougou comme « la capitale culturelle de l’Afrique ».   Situé à 15 minutes du centre de Ouaga et de l’aéroport, le quartier s’est constitué majoritairement de paysans venus de villages environnants et de petits commerçants. Bien qu’étant en ville, le quartier connait une part importante de pauvreté, lié à l’insalubrité, au manque d’école et centre de santé. Le taux de natalité y est très élevé, avec une moyenne de 6 enfants par famille, que l’on retrouve à jouer à tous les coins de rues. La vie y est malgré tout très chaleureuse et la communauté