cord iccv« La solidarité est essentielle, l’éducation aussi».

 En 2002, j’ai eu la chance de contribuer à la fondation de cette association afin de répondre aux exigences et aux besoins pressants de la communauté dans laquelle j’appartiens. Notre association est régie par cette valeur communautaire fondamentale, la solidarité, en tant que principe de cohésion ou d’organisation sociale, comprise comme modèle de vie, c’est-à-dire de communication et de production .

J’éprouve une grande satisfaction à coordonner les activités de ICCV/NAZEMSE tout simplement parce que ses membres et sympathisants sont des personnes qui  s’impliquent dans le travail.

J’en profite pour souligner l’engagement et le dévouement remarquables de l’équipe de direction, l'implication totale du personnel salarié et la générosité exceptionnelle de l’équipe bénévole. Tous ensembles, salariés, administrateurs et bénévoles, nous faisons une différence pour chaque cas social qui frappe à nos portes.

Les orphelins et les femmes en difficulté se trouvent au cœur même de nos préoccupations. Ils sont de plus en plus nombreux à solliciter notre aide. Les solutions doivent venir non seulement de l’aide et des services offerts par ICCV/NAZEMSE et également de ceux de la communauté.

Main dans la main, la communauté a engrangé des acquis en comptant premièrement sur ses capacités. A ce stade, nous sommes en mesure de dire que le développement endogène est en marche. Et Le parrainage permet à des centaines d’enfants et de jeunes de profiter de cours au primaire, au secondaire et même à l’université. Le financement des actions de ICCV/NAZEMSE est presque entièrement assuré par des dons provenant d’individus, de fondations et d’entreprises généreuses qui ont à cœur la mission de l’organisation. Ainsi, à ces personnes physiques et morales qui nous accompagnent, au nom de la communauté, je leur dis grand merci.

Nazemse de la langue locale mooré, et qui s’apparente à un appel à l’espoir « ça va aller ! »est un cri  pour que nous croyions à un lendemain meilleur. Il faut positiver, car la fatalité ne fait son chemin que là où l’on baisse les bras. A  ICCV, nous tenons aux relations positives entre les personnes, aux sourires des enfants. Ensemble, nous pouvons les aider à réaliser leur rêve, celui d’un monde meilleur ! ».

      Souvenez-vous que la meilleure des relations est celle dans laquelle l’amour que chacun porte à l’autre dépasse le besoin que vous avez de l’autre.        

                                                                                                                 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                                                     Co-fondateur et Coordinateur de l’association ICCV Nazemse.